Vous méritez vos défaites … et heureusement !

 

Derrière cette phrase qui pourrait être difficile à entendre se cache une clé essentielle à votre progression.

Pour beaucoup de sportifs, la défaite est difficile à vivre, source de remise en question, parfois de perte d’estime et souvent d’auto-critique. Elle nous met face à nos propres limites, ces barrières visibles ou cachées qui nous empêchent d’évoluer vers le champion / la championne qui grandit en chacun.

L’erreur fondamentale serait de croire qu’une défaite signifie la fin d’un cycle de préparation. En fait on peut plutôt la voir comme le début d’un nouvel élan, un tremplin. On peut choisir de passer à côté de ce tremplin, de se morfondre sur les erreurs, l’adversaire, l’injustice, un fatalisme de ses « limites » … etc.

On peut aussi marcher dessus sans s’en servir, en se voilant la face sur ce qu’il s’est passé : « c’est comme ça » ; « je ne suis pas encore à ce niveau-là » ; « c’est mérité » et continuer sa route jusqu’au prochain tremplin.

Ou alors … On choisit de prendre impulsion sur ce tremplin pour franchir un cap supplémentaire.

Comment se préparer à l’impulsion ?

L’honnêteté véritable envers soi : Admettre ses failles.

C’est prendre la responsabilité sans se juger de ce qui s’est déroulé : « Mon service n’est pas au niveau que je désire atteindre » / « J’ai un problème avec un stress qui me limite » / « Je n’arrive pas à conclure mes matchs lorsque je mène » / « Même si j’ai l’impression de m’être fait volé, la réaction que j’ai eue ne m’a pas aidée ».

Cette problématique ne doit dépendre que de vous ! Par exemple, « je n’arrive pas à gagner mes premiers tours en tournoi » ne dépend pas que de soi mais aussi de l’adversaire.

En revanche : « je n’arrive pas à donner autant d’intensité que pendant mes matchs d’entraînement » dépend de vous et de votre gestion : de l’énergie, des émotions et de votre implication.

 

Cette première étape est surement la plus importante car ce constat va vous permettre par la suite de diriger toute votre attention vers la résolution de ce problème.

 

Comment avoir une analyse efficace ?

 

  • Prendre du feedback autour de soi :

Entraîneur / parent / adversaire, même si la forme n’et pas toujours facile à entendre en sortant d’une défaite, il y a toujours des éléments de réponse qui se cachent dans un discours extérieur simplement car c’est un regard différent du votre et donc il peut élargir votre compréhension du jeu.

 

  • Prendre du feedback à l’intérieur de soi :
    • Quelles intentions, quelles pensées sur moi / sur mon adversaire / sur mes capacités m’ont limitées aujourd’hui ?
    • Quelle est l’émotion principale qui résume mon match : colère ? frustration ? stress ? tension ? joie ?
    • Quelle est l’attitude que j’ai présenté sur le terrain ? (Posture, sensations, réactions … )

Il y a de fortes chances que ces trois éléments soient accordés. Ils sont également les 3 points d’entrée de la modification de votre réalité : Changez l’un des 3, vous changez les 3.

  • Les pensées
  • Les émotions
  • Le corps / la physiologie

 

Créez l’énergie de l’impulsion

 

Une fois le constat posé vous aller devoir rendre cette problématique intolérable !

Prenez le temps d’imaginer que ce problème vous crée les mêmes résultats pendant une semaine, un mois, un an, 5 ans … Jusqu’à quel point vous pouvez tolérer ce problème ?

Et passez contrat avec vous-même :

Je n’accepte plus : « de faire une double faute par peur » / « de garder ma frustration pendant plus de 10 minutes » / « de ne pas être fatigué à la fin de mon match » / « de laisser mon adversaire dicter mes émotions » …

En résumé, soyez le coach qui vous regarde dans les yeux et qui vous dresse un feedback sans détour, avec bienveillance.

Rendez cette situation intolérable pour pouvoir préparer votre changement c’est surement l’étape qui changera tout dans votre évolution.

Pour le reste, rendez vous au prochain article.

 

Vous souhaitez discuter de votre projet sportif, de vos limites actuelles ou démarrer un coaching mental ?

 

Contactez-moi ici

 

Pour en savoir plus sur la préparation mentale : cliquez ici.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *